• Azzedine Gaci s'adresse à vous, François Hollande

    Azzedine Gaci s'adresse à vous, François Hollande

    Lettre à Monsieur le Président de la République

    Moi Azzedine Gacije vous envoie ces mots,

    Cher Monsieur le Président,


    Le 11 janvier dernier, le Peuple a clamé, a hurlé, a pleuré son amour pour autrui, son prochain, son voisin, quelque soit la couleur de sa peau ou la bonté de son âme. Le Peuple a pleuré sa pauvre France. Il nous a montré, comme il ne l'avait plus fait depuis longtemps, car endormi par les aléas du quotidien, que les valeurs de la République embrasaient toujours son coeur.


    Le 11 janvier, la France a connu un acme. Acme dans la solidarité citoyenne, acme dans son sentiment patriotique. Le Peuple s'est pris en main, et a décidé de forger son destin.

    Il me semble aujourd'hui, a moi, Azzedine Gaci, que nous sommes dans un pivot historique, et qu'il serait dommage, Monsieur le président, de tomber dans les mêmes travers que par le passé.
    Votre chemin pour combattre l'impunité et défendre la patrie est honorable, mais il me semble qu'un cheval de Troie est en train de s'imiscer en France, bien plus pernicieux et subtil que la fièvre jihadiste qui a frappé Charlie , ou encore enlevé la vie à des enfants juifs, à Toulouse, comme à Paris.


    Monsieur le Président, le Peuple est prêt à prendre ne main son avenir. Il est prêt à se battre contre la terreur et les attaques à sa liberté.

    Mais alors Monsieur Hollande, je ne comprends pas, comment pouvez-vous être partenaire de personnages comme Amar Lasfar, ou encore Boubaker el Hadj Amor, Saghrouni père et fils, ou encore accepter qu'un Larbi Kechat, soupçonné de corruption, fraude et terrorisme... Vous collaborez avec le diable Mr Hollande, rien qu'en permettant que leurs institutions existent, qu'elles vivent, qu'elles gonflent leurs rangs chaque jour.

    En permettant aux extrémismes en France de créer leurs organismes, en leur donnant une voix et le rôle de porte-parole de l'islam  de France, vous portez un sérieux coup aux gens comme nous, aux musulmans qui prônent les valeurs de la République, et défendent l'idée d'un islam modéré, cantonné au foyer.


    Monsieur Hollande, si vous rangez le dossier "islam" dans un tiroir, de peur d'être taxé d'islamophobe, sachez qu'il sera repris par le Front National, et toute la clique de Marine Le Pen. Et ne croyez pas, Monsieur Hollande, qu'elle est une paria dans la société. Oui, la France est épuisée de l'islamisme. Elle ne veut même plus le regarder en face.


    Il vous faut saisir ce taureau par les cornes, et agir vite. Moi, Azzedine Gaci, simple representant de l'islam que je suis, je vous somme de le faire.

    Le plan vigipirate est inéfficace, pour la simple et bonne raison que vous ne déterré par les mauvaises herbes à la racine.
    Le radicalisme ne prend pas que chez les "égarés", les délinquants, les jeunes perdus à la société.
    Non, le radicalisme, l'islamisme et le jihadiste naissent dans des mosquées, sous le joug d'imams appartenant à des institutions respectées et reconnues comme l'UOIF.
    On nous a volé notre Union, à laquelle moi-même, j'appartiens.

    Très haute considération.

    Azzedine Gaci


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :